Avertir le modérateur

15/03/2011

Pjanic, souviens-toi l'hiver dernier

pjanic-vis-ma-vie-de-remplacant_67276_15592.jpg

"Pjanic, depuis trois ans qu'il est à Lyon, je ne l'ai jamais vu faire un bon match, il n'y a rien à faire."

(Jean-Michel Larqué, novembre 2010)

11 mars 2010. 74e minute au stade Santiago Bernabeu. Pjanic contrôle en cinq dixièmes de seconde une «remise-passe ratée-contrôle trop long-démerde toi avec ça» de Lisandro et fusille Casillas de près. Un Bosnien de 19 piges fait chialer tout le peuple merengue.

16 mars 2011. Même heure, même endroit, Miralem s'assoit tranquillou au fond du banc lyonnais et enfile sa doudoune jusqu'aux oreilles. S'agirait pas d'attraper froid. De toute façon, Pjanic sait qu'il ne rentrera pas, sauf si tout est perdu ou si Gourcuff se casse un ongle. Et comme Lyon va passer serein (on est moins affirmatif pour Gourcuff), le cas de figure n'est pas prêt de se produire.

Lire la suite

18/02/2011

Mario Balotelli, mode d'emploi

balotelli-mario-inter-milan.jpg

"Quand on est con, on est con."

(Georges Brassens, septembre 1961)

Cette fois, Zone mixte s'attaque à un défi de taille: évoquer le cas Mario Balotelli sans utiliser les mots "frasques" et "enfant terrible du football italien". Pourquoi s'infliger un tel supplice? Car le bonhomme a du ballon, et une psychologie très particulière méritant sans doute de nuancer quelque peu le carcan habituel utilisé pour le définir: talent et sale caractère.

Lire la suite

20/12/2010

Trezeguet: Le tueur n'est pas mort

trezegol.jpg

"Je suis motivé comme il y a 10 ans, et je m’attends à jouer un grand championnat avec mes nouveaux coéquipiers."

(David Trezeguet, à Alicante, 31 août 2010)

Accusé Trezeguet, levez-vous. "A 33 ans, en rejoignant Alicante, la ville d'origine de votre épouse, à l'ensoleillement exceptionnel et au palmarès footballistique proche du néant, vous certifiez ne pas vous laisser tranquillement porter vers une douce retraite?"

L'accusé David se redresse alors. Et expose en huit points (marqués entre la 3e et la 15e journée), aussi concis que percutants, sa vision de la chose. Peu de mots, mais on ne peut que respecter ses arguments. A la barre, les témoins défilent. Et pas n'importe lesquels. Valence, Séville, Villarreal, le Real. Les quatre premières victimes de l'ancien Monégasque. Les dépositions concordent: Trezeguet est bien le même tueur de sang-froid qu'il y a dix ans. Qu'il y a sept ans aussi. Et six, et cinq... Bref, celui qu'il a toujours été.

Lire la suite

19/12/2010

Aulas, président du LOL

 aulas.jpg

"L'OM a bien préparé la rencontre de dimanche. Je n'aimerais pas être à la place de l'arbitre choisi pour le match. Il va arriver dans un contexte un peu paranoïaque."

(Jean-Michel Aulas, président de l'Olympique Lyonnais)

 

A quelques jours du choc entre l’OM et l’OL, le roi du trash-talking à la française a une nouvelle fois ouvert sa boîte à fromages, pour nous offrir une adaptation toute personnelle de l’histoire bien connue du roquefort et du camembert. Paranoïaques, les Marseillais? Mais bien sûr… Depuis le début de la saison -faut-il le rappeler?-, c’est Aulas lui-même qui n’a eu de cesse d’envoyer des vannes à ses amis marseillais. Avant cette pique sur l’arbitrage, il avait ouvert les hostilités dès septembre en s’attaquant au début de saison des hommes de Deschamps. Puis, en novembre, il avait lâché au détour d’une phrase que la meilleure équipe de Ligue 1 n’était pas le champion de France en titre, mais le PSG. Aulas, trois fois Aulas… ou comment préparer le choc des Olympiques dans les coulisses.

Il faut dire que la méthode est bien rodée. Depuis dix ans, le président de l’OL excelle dans l’exercice. D’une mauvaise foi aussi jubilatoire qu’agaçante, le Van Bommel des tribunes en a même fait un art, à mi-chemin entre "Yo Momma" et les duels à la Gaston Defferre. L’épée en moins. Pour tous ses fans, retour sur trois dates mémorables de la prose aulassienne. Prière d'éloigner les enfants.

Lire la suite

05:12 Publié dans Futibol | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : football, aulas, lyon, ol, marseille, om

22/09/2010

Il faut sauver l'entraîneur Claude Puel

lpj_puel.1285167075.jpg

"Il est remplaçable comme tous les entraîneurs d'un grand club mal classé."

(Jean-Michel Aulas, président de l'OL, à propos de Claude Puel)

Sa réaction était bigrement attendue. Au moins autant que l'intervention télévisée de Sarkozy après l'affaire Bettencourt. Après la pire prestation de Lyon réalisée à Bordeaux (0-2) depuis que l'OL est au sommet du foot français, la tournée médiatique de Jean-Michel Aulas s'annonçait savoureuse. Le despote rhodanien allait-il faire comme Nicolas, et répéter son soutien indéfectible à Claude Puel, l'Eric Woerth olympien ? Ou au contraire annoncer un remaniement imminent pour se débarrasser d'un (premier) ministre en grande difficulté, désavoué par l'opinion et hué par son propre camp chaque samedi à Gerland ?

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu