Avertir le modérateur

« Ballon d’Or 2013: Le jour où le ciel tomba sur Franck Ribéry | Page d'accueil | Lettres de supporters de L1 à Carlos Slim »

05/03/2014

Lucas, Pauleta, Ronaldinho... Elisez le plus beau presque-but du foot français

footbal,ligue 1,lucas,presque buts,non buts

Il y a ceux qui se paluchent sur la compil YouTube des plus beaux retournés acrobatiques de l’histoire du championnat mexicain. Ceux qui ne jurent que par les stats de Luis Suarez et les buts de raccroc de feu Pippo Inzaghi. Et puis il y a ceux qui se souviennent d’abord de ces buts qui auraient pu rentrer dans la légende… s’ils avaient été marqués, à l’image du slalom de Lucas dans la défense olympienne dimanche soir. Avec l’aide non négligeable de Twitter, on a remis la main sur ces petits bijoux de Ligue 1 ou de Coupe de France oubliés. On vous laisse voter pour le meilleur.


Juninho contre le PSG en 2005

Juni avait un jour dit de lui qu’il était juste un peu trop lent pour pourvoir gagner le Ballon d’Or. On ne peut pas donner tort au Brésilien, même si le meilleur tireur de coup-franc du monde savait aussi à l’occasion se lancer dans des chevauchées fantastiques au milieu de terrain, la plupart du temps pour obtenir lesdits coups-francs. Sauf ce jour-là, contre Paris, ou après une feinte de corps bien sentie, Juni remonte tout le terrain, double passement de jambe inclus, avant d’envoyer un amour de lob sur le poteau de Létizi (à 5'37 sur cette vidéo).

Pauleta contre Bordeaux en 2006

Oui, il y avait du Zlatan en Pedro Miguel Pauleta. Si le Portugais, en bon avant-centre à l'ancienne, limitait ses dézonages aux petits sprints pour aller se rafraîchir sur la touche, il était aussi capable, comme le Suédois, de coups de génie. On se souvient du but excentré face à Fabien Barthez. On se souvient moins du coup du scorpion face à Auxerre, en 2006, en 16es de finale de la Coupe de France. Et pour cause, il n'y a pas eu but.


Ronaldinho contre Lorient en 2001

Le Ronnie du PSG était en quelque sorte un projet en développement. Loin du joueur qu’il deviendra à Barcelone –où il y pourtant également de quoi faire niveau vie nocturne- mais déjà capable de mettre à l’amende une défense sur dix secondes de grâce. Comme Lucas, sans préjuger de la future carrière de ce dernier. Le meilleur exemple de ce talent naissant? Un slalom de folie dans la défense lorientaise qui se termine par une sortie virile d’Audard. Oui, Audard.

Gourcuff et Chamakh contre Rennes en 2009

Un jour au moins, Yoann Gourcuff nous a tous fait penser à Zinedine Zidane. Avant ses mauvaises imitations d'Abou Diaby et Camel Meriem, quoi. A l'époque, le Bordelais régalait à chaque match ou presque. Au point de rendre Marouane Chamakh irrésistible, c'est dire. Sur cette action, les deux joueurs s'entendent comme les frères Derrick, avec Gourcuff en presque passeur décisif d'une talonnade géniale qui élimine deux ou trois joueurs d'un coup. Un geste qu'il refera sous le maillot de Lyon quelques années plus tard, pour un but au final. Compliqué, le karma.

Denilson contre Le Mans en 2006

Denilson est un cas unique dans le foot mondial. C’est en effet la seule otarie en captivité à avoir jamais réussi à s’échapper d’un cirque. Le Bétis Séville en fera un temps le joueur le plus cher du monde avant de flairer l’arnaque. Pas le Brésil, qui en fait un champion du monde en 2002 après l’avoir déjà emmené visité la France en 98. C’est peut-être à ce moment-là que Denilson repère Bordeaux sur la carte, où il pige un an en 2005-2006. Intermittent, souvent, talentueux, toujours: la défense mancelle peut en témoigner (à 0'20 sur cette vidéo).


Cantona contre Bordeaux en 1990

Le génie, c'est celui qui réussit un geste que personne n'aurait même songé à tenter. Eric Cantona en était clairement un. Sous le maillot de l'OM, en 1990, il improvise tout d'abord un lob de 40 mètres face au Bordelais Joseph-Antoine Bell. Poteau. Dommage, parce que tout y était: le déclenchement du tir venu de nulle part, la trajectoire flottante et quasi-chirurgicale, le gardien complètement battu... Plus tard dans le match, Cantona tente même un retourné à bout portant. Pour le même résultat ou presque. Heureusement pour les compils YouTube et sa propre légende, il se rattrapera bien en Angleterre.

Ibrahimovic contre Brest en 2012

Zlatan est déjà, à l'évidence, le joueur de l'histoire du foot à avoir inscrit le plus grand nombre de buts incroyables. Mais il se paie en plus le luxe d'avoir mis quelques-uns ballons tout aussi fous à côté ou sur les poteaux. Face à Brest, son aile de pigeon-coup du scorpion-retourné -bordel, mais dans quel sens se tord son pied sur cette action?- en déséquilibre est à deux doigts de rejoindre son but face à l'Italie en 2004 et son coup de génie face à l'Angleterre (et tous les autres) au Panthéon des zlataneries.

Nicolas Beunaiche et Julien Laloye

10:51 Publié dans Futibol | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : footbal, ligue 1, lucas, presque buts, non buts Partager cet article avec:

Partager cet article sur Facebook  Ajouter dans Technorati  Ajouter dans Delicious  Partagez sur MySpace  Voter pour cet article dans Wikio  Partager sur StumbleUpon  Partager avec Digg  Partager sur Fuzz   partager sur Diigo    Partager via Tiny URL

A la une:

 //Pourquoi on préférait Trezeguet   //L'année 2014 de la lose en sept défaites magnifiques   //Quiz vidéo: Connaissez-vous votre Ronaldinho sur le bout des doigts?   //Quiz: Ibrahimovic, Eto'o ou un dictateur?   //Lettres de supporters de L1 à Carlos Slim   //Lucas, Pauleta, Ronaldinho... Elisez le plus beau presque-but du foot français   //Ballon d’Or 2013: Le jour où le ciel tomba sur Franck Ribéry   //L'année de la lose en sept défaites   //Aidons Jean-Michel Aulas à faire craquer Bafé Gomis   //Petit manuel de #reconversionvraie à l'intention de David Beckham 

Commentaires

Il manque celui de Thiago Silva contre Nice dans cette liste http://www.youtube.com/watch?v=bW1FKHEKrzU

Écrit par : Tonio | 05/03/2014

C'est un but refusé (à raison), pas un presque-but. On ne l'a pas mis dans la liste à dessein.

Nicolas.

Écrit par : Zone mixte | 05/03/2014

les deux plus beaux "presque but" du football français, en tout cas les deux plus légendaires: un tir de Bathenay et une tête de Santini le 12 mai 1976 en finale de la "champions League" contre le Bayern...la légende des poteaux carrés!

Écrit par : Patrice | 05/03/2014

J'ai voté "Ibrahimovic contre Brest" ; pas pu revoir le presque-but de Lucas comme la vidéo est maintenant bloquée :/. Bravo pour la compil quand même.

Écrit par : Auvairniton Bourgrire | 15/05/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu