Avertir le modérateur

« Le football, une sale histoire de cul | Page d'accueil | Rugby: Et Craig Joubert sauva la France »

15/10/2011

Rugby: Comment l'Australie va "cooper" le sifflet de ses détracteurs

rugby,coupe du monde,quade cooper,australie,nouvelle-zélande

 "J'aime porter le numéro 10. C'est un peu comme être le quaterback de l'équipe. Beaucoup de choses reposent sur tes épaules. Si l'équipe échoue, c'est ta responsabilité. Si elle réussit, c'est toi qu'on applaudit."

(Quade Cooper, avant le début du Mondial)

Les Néo-Zélandais en rêvaient, Quade Cooper l’a fait. Le Tri-Nations et le Super 15 posés sur sa table de nuit, ses tatouages et sa gueule insupportable n’y ont rien changé. Star annoncée de ce mois et demi d’ovalie, l’ennemi public numéro un des Kiwis marche sur la tête. Trois ou quatre petits gris-gris face aux Italiens, une traversée à la rame de l’Irlande, de la Russie et des Etats-Unis, le 10 australien a passé la phase de poule du Mondial sur le trône des toilettes, enchaînant les prestations merdiques. Point d’orgue de son purgatoire du bout du monde, le match contre l’Afrique du Sud dimanche dernier. Coups de pieds contrés, relance foirée à cinq mètres de sa ligne, passes dans le zig, crochets dans le zag, le Coop’ a tout tenté pour emmener ses potes direct à l’aéroport, qui ont fini par disputer le match à 16 contre 14. A croire que l’Australien d’origine néo-z. a un ou deux grands-parents qui se baladent quelque part dans la nation arc-en-ciel. Même le pauvre Colin Slade, malgré des efforts louables, n’a pas réussi à être plus nul. La presse du long nuage blanc se délecte, sa cousine wallabie se ronge les ongles. Le Coop’ est bel et bien le mec "pas glop" du moment. C’est écrit: le pur-sang-sur-lequel-il-ne-fallait-pas-miser finira son calvaire dimanche face aux Blacks. Et puis rideau, avant un repos bien mérité. Oui, mais ZM dit non.


Non à l’enterrement annoncé, non à la disparition de la comète Coop’. Parce le kangourou qui va taper les Tous Noirs et les virer de leur île dimanche, le génie dont il ne fallait pas jeter la lampe aux encombrants en début de semaine, c’est bien lui. La preuve par cinq.

Techniqu’art

Quade Cooper est au rugby ce qu’Olive est au foot japonais: le ballon, c’est son ami. Pas de l’oie, alley-oop, chichis et beignets abricots en prime, cuir en main, l’ouvreur donne gentiment l’envie de se faire casser. Parlant davantage fidjien que sud-africain, l’homme préfère, à l’entraînement, les touchers au pick-and-go sans ballon. Une naturalisation argentine est donc définitivement compromise. Panoplie technique hors-norme, certificat de briseur de rein en poche, le Coop' sait tout faire et le montre, toujours à l’excès. Que ceux qui ne digèrent pas les chisteras à deux doigts, les retournés acrobatiques après contact et les retours inter’ les yeux bandés prennent la porte. Coocoop’ a été bandant. Il le redeviendra.

Mur de papier

Quade, c’est aussi un mec de devoir. Le devoir du 10 de toujours être le plaqueur le plus bidon de l’escadron. Une nullité qui tombe à pic, sachant que la zone des demis est la cible privilégiée des flankers assoiffés de sang balle en main. Le "Je l’ai, je l’ai... bah je l’ai pas", Quade en a fait un sacerdoce quotidien, quitte à sauter son tour avec intelligence. Les observateurs auront ainsi finement analysé que sur les phases défensives de l’Australie, Coop-Coop a pioché le troisième rideau. L’arrière, soit le type sur lequel on compte en dernier recours pour planter dans le sol un des frangins Tuilagi lancé comme un obus, et bien c’est lui, et personne d’autre. En comptant sur un malentendu, c’est plutôt bien vu. Et quand il est sur la ligne de front, Cooper n’hésite pas à inverser avec le voisin pour récupérer le seul gringalet du XV d’en face. Ça permet de faire des pas chassés, et de discuter avec les copains. Malin.

Oh la belle cloche

Coopy, c’est aussi le type qui remet au goût du jour le coup de pied dégueulasse, celui qui décomplexe en une chandelle les piliers qui n’ont jamais osé taper. Finis les scuds caressés dans le sens du cuir, les petits par-dessus rebondis avec savant rétropédalage du pied de frappe. O'Gara, Wilkinson et Carter peuvent aller se gratter, car le must du moment en matière de bombardement, c’est Quade qui l’assure. Depuis un mois, il régale: une bonne prise d’élan et un gros coup de tatane sur la pointe du cuir, pour le faire monter bien haut, histoire que le vent puisse aussi participer à la fête. Comble de l’horreur, ça marche. Et en plein bordel, Coop’ trouve toujours le moyen de se marrer. Un dégagement depuis son en-but, c’est décidemment trop ringard, alors il opte pour une diagonale à l’aile sur un coéquipier marqué. Coup de génie, et 60 mètres gagnés.

Reste la gestuelle à l’arrêt, qui mérite un temps de réflexion. On connaissait Wilkinson en train de se soulager, Romain Teulet et son balai dans l’arrière-train, Stephen Jones pris d’une colique frénétique à chaque pénalité. Il y a désormais Coop’ et ses aisselles aérées. Esthétique, et hygiénique.

Bas les casques

Arrivé fin 2008 dans le squad australien, Quade est aussi et surtout le héros capillaire du pays-continent. Remballé Matt Giteau, viré Berrick Barnes, et brûlés, excusez du peu, leurs immondes casques de water-polo. Un trois-quarts, qui plus est un demi, est un homme beau, souvent musclé, posant sur les paquets de céréales. Un homme qui se respecte et qui jamais, jamais et re-jamais ne porte de protection crânienne. Malgré sa coupe Fifa 96, Quade a bien compris la leçon. Aplon et Halpenny feraient bien d’y penser. Vincent Clerc, lui, s’est déjà fait pardonner.

 

Du bon côté de la barrière

Coopy, enfin, c’est une histoire de passeport. Né en Nouvelle-Zélande, exilé en Australie à 13 ans, il a choisi de rester du côté jaune. Une terre promise qui assure notamment 39.400 dollars en moyenne chaque année par habitant, contre 29.800 dans l’ancienne archipel. Un choix du cœur judicieux, et une bonne raison d’être le type à abattre entre Auckland et Dunedin. Deuxième cause de la chasse à l’homme, son amour pour Richie McCaw. Le dernier Tri-Nations a dévoilé au grand jour leur union, et Quade a prouvé au passage qu’avec 20 kilos de moins, on pouvait enfiler sans lubrifiant un meilleur joueur IRB surcoté. Rien que pour ça, il mérite son trophée.

 

Jean Bouclier

02:14 Publié dans RRRRRRRRRRRRugby | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : rugby, coupe du monde, quade cooper, australie, nouvelle-zélande Partager cet article avec:

Partager cet article sur Facebook  Ajouter dans Technorati  Ajouter dans Delicious  Partagez sur MySpace  Voter pour cet article dans Wikio  Partager sur StumbleUpon  Partager avec Digg  Partager sur Fuzz   partager sur Diigo    Partager via Tiny URL

A la une:

 //Pourquoi on préférait Trezeguet   //L'année 2014 de la lose en sept défaites magnifiques   //Quiz vidéo: Connaissez-vous votre Ronaldinho sur le bout des doigts?   //Quiz: Ibrahimovic, Eto'o ou un dictateur?   //Lettres de supporters de L1 à Carlos Slim   //Lucas, Pauleta, Ronaldinho... Elisez le plus beau presque-but du foot français   //Ballon d’Or 2013: Le jour où le ciel tomba sur Franck Ribéry   //L'année de la lose en sept défaites   //Aidons Jean-Michel Aulas à faire craquer Bafé Gomis   //Petit manuel de #reconversionvraie à l'intention de David Beckham 

Commentaires

les kangourou australes ont les moyen de contrarier les "shiva" néozélandais par fois la barriére de corail se révelle hermétique ........allez allez les wallabis !

Écrit par : cobra lucide | 16/10/2011

Perdu pour le pari !!! Perso j'ai trouvé qu'il a fait une demi finale à la hauteur de toute sa coupe du monde.

Écrit par : Guiwann | 16/10/2011

lol

Écrit par : jmnl | 16/10/2011

Oui, on peut quand même dire qu'il a fait une demi-finale correcte (sans être exceptionnelle).

Écrit par : marbre | 20/01/2012

C'est vraiment une super équipe sans doute mon équipe préférée !

Écrit par : guide assurance | 08/02/2012

J'raffole tellement votre site. Le design est très esthétique et vos textes sont très attirants. Pardonnez mon mauvais français car je suis autrichien.

Marie

Écrit par : 1planchagaz | 21/05/2012

Il s'agit vraiment d'une grande équipe.

Écrit par : muscler pectoraux | 18/06/2012

Contenu du budget miserable du psg,vous vous attendiez a quoi?On a beau dire ceci,cela mais avec tout les petro dollars que dispose le desormais le psg,on a prouvé qu'il était encore possible de faire un recrutement ridicule,parce que je préfère avoir bourillon,que Lugano dans ma defense.Au moins on aurais un titre.

Écrit par : idrpoker.com agen texas poker online indonesia terpercaya | 11/03/2014

Une belle équipe avec de très bons joueurs.

Écrit par : Barbecue | 25/04/2014

les kangourou australes ont les moyen de contrarier les "shiva" néozélandais par fois la barriére de corail se révelle hermétique ........allez allez les wallabis !

Écrit par : kata kata cinta dalam bahasa inggris | 26/04/2014

Contenu du budget miserable du psg,vous vous attendiez a quoi?On a beau dire ceci,cela mais avec tout les petro dollars que dispose le desormais le psg

Écrit par : cara mudah hamil | 26/04/2014

J'raffole tellement votre site. Le design est très esthétique et vos textes sont très attirants. Pardonnez mon mauvais français car je suis autrichien. ">

Écrit par : belajar bahasa inggris dasar | 26/04/2014

les kangourou australes ont les moyen de contrarier les "shiva" néozélandais par fois la barriére de corail se révelle hermétique ........allez allez les wallabis !

Écrit par : Cipto Junaedy | 14/06/2014

match de rugby un jeu similaire comme le football, mais a joué de façon très différente, laissez australie

Écrit par : lake toba tour | 13/03/2015

un match qui exige des compétences en termes de résistance et de la stratégie à mettre la balle sans intercepté par un adversaire, et certainement pas en contact avec un joueur adverse hit-organisme

Écrit par : bukit lawang tour | 13/03/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu