Avertir le modérateur

« Top 10 des pires excuses après une défaite | Page d'accueil | La grande EPO-pée du cyclisme (1/3): Le top du top, de Banesto à l'US Postal »

08/06/2011

"Nouveaux Zidane" et vieilles rengaines

marvin.jpg
"On sait que c'est un joueur qui peut débloquer la situation. Ce soir, il l'a fait, c'est très bien pour lui. C'est comme la première sélection de Zinedine Zidane, deux buts et une passe dé, c'est magnifique pour lui [...] Ce n'est plus ZZ, c'est MM!"

(Yann M'Vila, à propos de Marvin Martin, à la fin du match Ukraine-France)

La rédac' de Zone Mixte, qui aime bien parler d'elle à la troisième personne, n'a pas vocation à donner des leçons d'histoire à ses fidèles lecteurs. Mais elle conseille à tous ceux qui ont été horripilés par la Une du Parisien de mercredi et par l'avalanche de commentaires élogieux sur le premier (!) quart d'heure de Marvin "Bébé Zidane" Martin en équipe de France la lecture attentive de cet ouvrage de Didier Fischer: L'homme providentiel. Un mythe politique en république de Thiers à De Gaulle. Pour ceux que ça intéresse, on y apprend d'où vient ce besoin presque pathologique des Français, quand la situation est désespérée, de confier leur destin à "un sauveur", à un homme "qui va aider la nation à dépasser ses difficultés afin de retrouver l'ordre des choses". Dans le désordre et pas toujours pour le meilleur: Jeanne d'Arc, Pétain, Thiers, De Gaulle, Clemenceau. Vu de loin, cela n'a pas grand-chose à voir avec Marvin Martin, nous direz-vous. Et pourtant, en politique comme en football, le réflexe monarchique ancré en chaque habitant de notre beau pays ne déçoit jamais.


Il suffit d'écouter Laurent Blanc, lundi, tentant tant bien que de mal de situer ses joueurs dans l'histoire récente des Bleus devant les journalistes ukrainiens. "L'équipe de France est en construction, avec de jeunes joueurs [...] On a de bons joueurs, mais il manque un leader technique, comme en 1998, avec un génie qui nous faisait bien jouer même quand on était moins en forme." Tout est dit dans cet aveu circonstancié du sélectionneur. L'équipe de France ne serait capable de bien jouer au football que si elle est guidée par un magicien. Naturellement au poste de meneur de jeu, celui qui a le plus d'influence sur le collectif. Kopa en 58, Platini dans la décennie 80, Zidane dans les années 2000. Hors de ces périodes de gloire, point de salut pour les Bleus.

Ce qui nous amène au deuxième point de cet article, la difficile succession des génies en question quand ils se font vieux. De nombreux techniciens très honnêtes du foot français ont été sacrifiés sur l'autel du fameux homme providentiel. Certains d'entre vous connaissent peut-être Lucien Muller, dit le "petit Kopa". Comme Raymond, il passe par Reims et le Real Madrid. Comme lui, il prend les rênes de l'équipe de France. Mais à l'inverse de son contemporain, Lucien ne parvient pas à endosser un costume trop grand pour lui en 16 sélections. Voilà pour le premier numéro 10 maudit de l'hexagone, bien plus connu et respecté de l'autre côté des Pyrénées que chez nous. Platini aussi aura son armée de clones imparfaits. Philippe Vercruysse, adoubé par Franz Beckenbauer lui-même à l'OM, Christian Perez, faux ailier gauche de talent... Aucun ne fera la maille. L'éclosion du duo Papin-Cantona sera une parenthèse joyeuse et éphémère au cœur du diktat du "meneur de jeu à l'ancienne", que la débâcle de l'Euro 92 refermera illico presto.

Puis vient l'ère Zidane. Celle qui nous concerne et qui, malgré la retraite de l'idole il y a cinq ans, est encore d'actualité (et pour encore un bon moment probablement). De Meriem à Martin en passant par Meghni, Nasri ou même Ménez, on ne compte plus les joueurs qui ont eu l'honneur du "ZZ top". Il est d'ailleurs frappant de voir que plus le temps passe, moins la comparaison se fait précise. Aujourd'hui, le moindre joueur offensif avec un peu de technique devient un "nouveau Zidane", même si son poste et sa manière de jouer n'ont plus rien du numéro 10 old-school.

Le procédé devient particulièrement comique quand il s'agit de nous faire croire en la réincarnation de Zizou dans la personne de Karim Benzema, Hatem Ben Arfa ou même Marvin Martin, qui n'ont franchement pas grand-chose à voir dans leur manière de se comporter sur un terrain avec leur prédécesseur. Dans le cas de ce dernier, il aura même suffi d'une coïncidence statistique -un doublé lors sa première sélection, comme Zidane en 1994- pour que certains plongent allègrement dans la comparaison stylistique. Entre deux questions SMS de Christian Jeanpierre et trois bâillements, un "nouveau Zidane" était né.

Rabat-joie, Zone mixte? Que nenni. A ceux qui plaident la simple madeleine de Proust, la recherche du buzz ou la facilité langagière, on rappelle toutefois que les mots peuvent avoir des conséquences. La preuve avec Meghni: "J'ai eu deux problèmes majeurs dans ma carrière, les blessures et la comparaison avec Zinedine Zidane. C'est d'ailleurs ce dernier point qui a affecté mon parcours. La moitié des personnes s'attendait à voir sur le terrain un autre joueur que Mourad Meghni. J'aurais bien aimé progresser dans l'anonymat afin que les gens se souviennent de mes qualités, de mon style de jeu plutôt que de cette comparaison", reconnaissait lui-même le joueur de la Lazio en février 2010. On vous laisse imaginer ce qu'en pense Camel Meriem...

Pour aller plus loin encore dans l'analyse, il faut enfin souligner tout ce que ce zidanisme ambiant révèle de notre football actuel. Dans son bouquin consacré à l'homme providentiel, Didier Fischer écrit que "l'appel au sauveur participe d'une vision profondément conservatrice de la société, une société jugée incapable de trouver en elle les ressources nécessaires à son propre salut". Il précise également que la vision messianique de l'histoire naît toujours d'une crise. Vous suivez? Dans le sujet qui nous intéresse, cette fameuse crise survient après la retraite de Zidane, en 2006. A la faveur des échecs en série de la bande à Domenech et de la montée en puissance de l'Espagne, de l'Allemagne et des Pays-Bas sur la scène internationale, la France sombre doucement dans un mélange de nostalgie et de messianisme. Comme une fille amoureuse qui vient de se faire larguer par l'homme de sa vie et qui se jette dans les bras du premier mec lui ressemblant vaguement, si vous nous pardonnez la comparaison.

Alors que les Bleus peinent à trouver la bonne formule, il n'est donc pas étonnant de voir resurgir régulièrement le thème du "nouveau Zidane", signe de notre impuissance à suivre l'évolution du football moderne, comme l'a été dernièrement le débat sur les quotas. Au fond, nombre d'observateurs et de supporters de l'équipe de France espèrent encore contrer la génération des Messi, Xavi ou Schweinsteiger avec un clone de Zizou. Au-delà de l'aspect tactique de la chose -peut-on encore jouer avec un numéro 10 à l'ancienne?- c'est oublier que l'histoire ne repasse pas les plats. "There is only one Zidane", pour paraphraser les Anglais.
Le plus sage, ces derniers jours, aura finalement été ZZ lui-même, en appelant les médias à calmer le jeu. "Moi on me comparait avec Platini. Je pense que ce joueur a un avenir comme beaucoup d'autres mais il faut le laisser tranquille avec les comparaisons. De toute façon, il ne fera pas du Zidane parce qu'il y en a qu'un. Faut le laisser tranquille, faut qu'il soit lui-même." On ne saurait dire mieux.

Julien Laloye et Nicolas Beunaiche

23:30 Publié dans Futibol | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : football, marvin martin, zidane Partager cet article avec:

Partager cet article sur Facebook  Ajouter dans Technorati  Ajouter dans Delicious  Partagez sur MySpace  Voter pour cet article dans Wikio  Partager sur StumbleUpon  Partager avec Digg  Partager sur Fuzz   partager sur Diigo    Partager via Tiny URL

A la une:

 //Pourquoi on préférait Trezeguet   //L'année 2014 de la lose en sept défaites magnifiques   //Quiz vidéo: Connaissez-vous votre Ronaldinho sur le bout des doigts?   //Quiz: Ibrahimovic, Eto'o ou un dictateur?   //Lettres de supporters de L1 à Carlos Slim   //Lucas, Pauleta, Ronaldinho... Elisez le plus beau presque-but du foot français   //Ballon d’Or 2013: Le jour où le ciel tomba sur Franck Ribéry   //L'année de la lose en sept défaites   //Aidons Jean-Michel Aulas à faire craquer Bafé Gomis   //Petit manuel de #reconversionvraie à l'intention de David Beckham 

Commentaires

faudrait peut etre arreter de voir zidane partout

Écrit par : hays | 09/06/2011

Laissons le faire ses preuves, c est pasmalparti mais halte à certains médias ilsvont lepourrir

Écrit par : mezoul | 09/06/2011

C'est clair que ca soul a un moment, des qu'un joueur fait un bon match, c'est "le nouveau Zidane". A croire qu'ils arrivent pas a passé a autre choses a toujours être focalisé sur lui ! (Je précise que Zidane était (et est surement encore) un bon joueur au cas ou mon commentaire porterait a confusion)

Écrit par : Florent | 10/06/2011

Un autre joueur a fait un double lors de sa premiere selection contre le Paraguay : Gomis. Bizarre qu'on ne l'ait pas compare a Zidane !!

Écrit par : orland | 14/06/2011

C'est à lui de faire ses preuves et surtout d'oublier cette pseudo pression...
Il a fait un bout de match remarquable et a montré tout son talent, mais il va falloir qu'il soit déjà régulier en club et qu'il confirme sa magnifique saison avec le FC Sochaux... et après nous verrons ce qu'il vaut réellement...

Wait and See...

Écrit par : Clubs de Sport Nantes | 16/06/2011

Trés bon commentaire, bon passage sur l'incapacité de nos joueurs et sélectionneur à passer au stade au dessus et à pratiquer et faire pratiquer un football moderne bien plus collectif comme, l'Espagne, L'Angleterre voir L'Allemagne, il est vrai qu'avec les joueurs que notre sélectionneur fait jouer dans son équipe (les mémes qui nous ont ridiculisé au mondial 2010) notre football n'est pas prés d'évoluer, foot français=30 passes pour arriver à franchir le milieu de terrain, foot étranger=3 passes pour étre devant le but adverse, cherchez l'erreur????

Écrit par : Jean | 19/06/2011

Zidane fut à son époque un grand champion mais bon c'est une période révolu, que l'on parle de Marvin Martin comme celui qui pourrait devenir le nouveau doudou de français qui aiment le football, j'aimerais voir ça...au foot il n'y a pas que le jeu, dire ceci c'est comme parier sur OM chez eurosportbet: )

Écrit par : eurosportbet | 16/08/2011

Zidane est un joueur exceptionnel. Il est très bon et nous espérons être comme avant. Je l'admire beaucoup.

Écrit par : beach holidays | 25/09/2011

J'admire beaucoup un joueur comme Zidane. Vraiment sait faire un bon travail en le faisant. Félicitations!

Écrit par : rent in austria | 26/09/2011

Personne ne remplacera Zinedine Zidane, du moins pour le moment (je parle surtout au niveau technique et sa personnalité unique), il nous a fait vivre des instants magique inoubliable.

Écrit par : christelle | 19/10/2011

Quel mec celui-là, notre champion national!

Écrit par : betclic | 26/11/2011

Gangaur Realtech est un organisme géré par des professionnels spécialisés dans les services immobiliers où les services intégrés sont fournis par des professionnels à ses clients cherchant une valeur accrue par le propriétaire, occupant ou investir dans l'immobilier.

Écrit par : Upcoming projects in gurgaon | 16/01/2012

Je suis très heureux de voir ces informations étant très partagés librement là-bas.

Écrit par : cases ipad 2 | 27/01/2012

Inventure l'Inde est un cabinet de conseil en gestion a une profondeur inégalée de connaissances et de ressources combinées à l'expertise fonctionnelle et de l'industrie pour une portée géographique. Nous aidons les dirigeants font l'amélioration distinctive, substantielle et durable à la performance de leurs organisations.

Écrit par : Franchise opportunities in india | 24/03/2012

Hum, on verra bien ce que Marvin Martin fera au LOSC cette année avant de se pronostiquer ;)

Écrit par : Blackjack gratuit | 24/07/2012

Merci beaucoup, c'était une histoire touchante ..

Écrit par : lucky | 21/12/2012

"Hum, on verra bien ce que Marvin Martin fera au LOSC cette année avant de se pronostiquer ;)"

=> et bien on voit. Incapable de s'imposer dans un club à la dérive. Notre nouveau "xavi" ne frappe même pas un corner.
Retourne dans le doubs !

Écrit par : soldes chaussures | 07/01/2013

Contenu du budget miserable du psg,vous vous attendiez a quoi?On a beau dire ceci,cela mais avec tout les petro dollars que dispose le desormais le psg,on a prouvé qu'il était encore possible de faire un recrutement ridicule,parce que je préfère avoir bourillon,que Lugano dans ma defense.Au moins on aurais un titre.

Écrit par : idrpoker.com agen texas poker online indonesia terpercaya | 11/03/2014

faudrait peut etre arreter de voir zidane partout

Écrit par : cara belajar bahasa inggris dengan cepat | 25/04/2014

Laissons le faire ses preuves, c est pasmalparti mais halte à certains médias ilsvont lepourrir

Écrit par : pengen cepat hamil | 25/04/2014

Trés bon commentaire, bon passage sur l'incapacité de nos joueurs et sélectionneur à passer au stade au dessus et à pratiquer et faire pratiquer un football moderne bien plus collectif comme, l'Espagne, L'Angleterre voir L'Allemagne, il est vrai qu'avec les joueurs que notre sélectionneur

Écrit par : kata kata minta maaf | 25/04/2014

Bien le bonjours! Je me demandais examiner ces tendances afin de combiner le siteweb. Sinon Je voudrai connaître si les log sont public dans votre web site. Si oui avons nous des avantage

Écrit par : Cipto Junaedy | 14/06/2014

Contenu du budget miserable du psg,vous vous attendiez a quoi?On a beau dire ceci,cela mais avec tout les petro dollars que dispose le desormais le psg,on a prouvé qu'il était encore possible de faire un recrutement ridicule,parce que je préfère avoir bourillon,que Lugano dans ma defense.Au moins on aurais un titre.

Écrit par : bundapoker.com agen texas poker dan domino online indonesia terpercaya | 19/08/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu