Avertir le modérateur

« L'OM est champion, les supporters adverses font la gueule | Page d'accueil | Roland, le cri du court »

28/05/2010

Clermont va enfin décrocher ce maudit Brennus, foi de Mme Irma !

"Ce groupe croit en lui plus qu'en début de saison dernière. [...] Quelque chose va se passer cette année, c'est sûr."

(Vern Cotter, entraîneur de Clermont)

STOP aux décryptages techniques, aux explications tactiques, aux études psychologiques ! Vous avez parcouru tous ces aspects pompeux dans la presse, cette semaine. A Zone Mixte, on apprécie de pouvoir franchir la ligne d'en-but pour découvrir de nouvelles vérités. Après avoir débattu - par télépathie –, notre rédaction est donc arrivée à cette conclusion : les dix finales de championnat perdues par Clermont – oui, 10/10, vous ne rêvez pas - doivent bien trouver une origine... paranormale. La vérité se trouverait donc peut-être ailleurs.


Tel un Fox Mulder assailli d'énigmes, assoiffé de réponses, notre correspondant en Auvergne a enquêté et a été trouvé, dans le massif du Mézenc, une diseuse de mauvaises aventures, licence STAPS, option sports ovales. Au terme d'une heure de prédictions, une révélation éclata dans la bouche de cette Nostradamus puy de Domus : "Oui, Clermont va enfin gagner cette année... ". Voici pourquoi.

Les dates et les chiffres ne mentent jamais, ou presque. Or, plusieurs dates historiques concordent et incitent à l'optimisme pour les enfants des Terres du milieu. Voilà exactement 400 ans, deux épisodes ont marqué, ad vitam aeternam, l'histoire de l'Auvergne. Le fils prodigue de Montferrand et ses environs, Blaise Pascal, a en effet obtenu son diplôme de droit et effectué son retour aux sources en 1610, après des études à Paris. De 1610 à 2010, une même réussite pour les ambassadeurs du Massif central ? Cette année marqua également le rattachement du comté d'Auvergne au royaume de France par Louis XIII... Quoi de mieux qu'un Bouclier de Brennus, symbole du rugby hexagonal, pour fêter ce quadricentenaire du rattachement à la France ? Hum, hum, drôle de coïncidence. Et ça continue : dans sept petits mois, l'ASM fêtera les 100 ans de sa création par Marcel-Michelin. Le club auvergnat, septième équipe la mieux représentée en finale élite, sixième pourvoyeur d'internationaux tricolores, ne peut se permettre de boucler son centenaire sans titre de champion de France. Elémentaire, non ? Obligatoire, assurément.

Le très attendu tirage des cartes vient confirmer cette tendance. Au fur et à mesure où elles défilent entre les mains de la voyante-cartomancienne-marabout (et oui, travailler plus pour... prédire plus), les indices défilent, comme autant de pièces d'un puzzle ovale. D'abord, le roi de pique. Traduction, un seul des deux souverains jumeaux pourra être couronné de succès : "Le Jonah Lomu blanc", Aurélien Rougerie, réussira donc où son alter ego, la star néo-zélandaise, a échoué à Marseille. La dame de coeur tombe ensuite. Bingo : la malédiction enfin rompue. La disparition du club de La Voulte, vainqueur de Clermont en finale voilà... quarante ans (3-0, show time !), au sein d'une entité drômoise, peut alors être interprétée comme un énième signe positif pour les Bougnats. Enfin, deux jokers jaillissent successivement, un noir et un rouge, et s'envolent, emportés par la burle, ce vent froid balayant le massif du Mézenc : ils correspondent aux chats noirs, Mignoni et Emmanuelli, grands artisans des récentes campagnes perdues de l'ASM... et passés chez l'ennemi rouge et noir, Toulon, vaincu en demi-finales par Clermont. Non, vous ne rêvez pas : magie, magie et vos idées ont de la folie.

L'homme au sifflet au coeur de la polémique

Alors, évidemment, une minorité de spécialistes trouvera ces arguments quelque peu éloignés des considérations tactiques, stratégiques, psychologiques, physico-musculo-athlétiques du rugby. Mais ils viennent confirmer une sensation nouvellement ressentie sur les terrrains du Top 14. Clermont, le plus beau perdant de l'Ovalie, l'inconsolable Calimero, le lover looser, s'est transformé en... un vainqueur méchant, injuste et ragoûtant. Enfin, presque.



Dans l'affaire Clermont contre le Racing-Metro, nous appelons Pierre Berbizier à la barre. Victime d'une criante injustice en quart de finale (21-17)  - un carton jaune un tantinet sévère - le manager du Racing-Metro a déclaré à la cour des pleureuses"On ne pourra nous enlever de la tête que M. Berdos a fait basculer la partie (...) Je ne sais pas ce qu'on lui a fait mais tous ses arbitrages cette année ont été très sévères. (...) En tout cas, je ne pourrai jamais plus respecter M. Berdos." Trop chanceux, ces Clermontois ? Tiens, tiens, les temps changent. En collaboration avec le grand peuple toulonnais, lui aussi spolié en demi-finale face à l'ASM (35-29 après prolongations) - essai accordé pourtant entaché d'un en-avant - Pierre Berbizier devrait prochainement annoncer la publication de son pamphlet : "J'accuse...", sous-titré : "Les dessous de la diabolique conspiration de l'Ovalie hexagonale pour le maintien de l'ordre établi".



Avec une spéciale cacedédi à M. Christophe Berdos, succube de Satan en culottes courtes. Mais tout de même désigné, en dépit de la polémique, grand ordonnateur de la finale ... Ils ne reculent décidément devant rien ces fourbes Clermontois.
Sans tous ces coups de pouce, les dignes héritiers de Vercingétorix auraient probablement dû assister à la grande finale depuis la terrasse de la famille Rougerie, avec un verre de rosé à la main et un mano a mano saucisse-merguez en guise de festin. Tout aussi sympa, certes, mais nettement moins prestigieux...Alors, esprit de Blaise Pascal, signes hasardeux de bon augure, pied de Morgan Parra, sifflet de Christophe Berdos et toutes les forces de l'Auvergne, réunissez-vous, samedi soir, pour, enfin, corriger la plus grande injustice du sport français. Parce qu'ils le valent bien !

Vincent Bissonnet

PS : Merci à Romain P., fidèle lecteur de ZM, pour sa judicieuse remarque : "Le Bouclier arverne", onzième tome d'Astérix... Et si Goscinny et Uderzo avaient prédit le sacre clermontois bien avant notre Mme Irma. Zut pour le scoop !

18:52 Publié dans RRRRRRRRRRRRugby | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rugby, clermont, finale, top 14 Partager cet article avec:

Partager cet article sur Facebook  Ajouter dans Technorati  Ajouter dans Delicious  Partagez sur MySpace  Voter pour cet article dans Wikio  Partager sur StumbleUpon  Partager avec Digg  Partager sur Fuzz   partager sur Diigo    Partager via Tiny URL

A la une:

 //Pourquoi on préférait Trezeguet   //L'année 2014 de la lose en sept défaites magnifiques   //Quiz vidéo: Connaissez-vous votre Ronaldinho sur le bout des doigts?   //Quiz: Ibrahimovic, Eto'o ou un dictateur?   //Lettres de supporters de L1 à Carlos Slim   //Lucas, Pauleta, Ronaldinho... Elisez le plus beau presque-but du foot français   //Ballon d’Or 2013: Le jour où le ciel tomba sur Franck Ribéry   //L'année de la lose en sept défaites   //Aidons Jean-Michel Aulas à faire craquer Bafé Gomis   //Petit manuel de #reconversionvraie à l'intention de David Beckham 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu