Avertir le modérateur

« The French Toast is back! | Page d'accueil | Paris-Nice: le twitt-journal de Zone mixte (2/2) »

18/03/2010

Paris-Nice: le twitt-journal de Zone mixte (1/2)

26471_391653855311_300333175311_4926503_2985060_n.1268842429.jpg

"Le plus important [sur Twitter], c’est d’être authentique. Je suis le seul qui écrit ses tweets. Les autres coureurs laissent faire leur agent, leur chef de presse ou leur frère."

(Lance Armstrong, dans une interview à El Pais)

Il est incorrigible, le grand Lance. A vélo ou devant un écran d’ordinateur, le Texan n’a jamais d'autre obsession que la première place. Quitte à jouer des coudes, à balancer la vanne qui tue… ou à prendre ses distances avec la vérité. N’écoutant que son sens de la rigueur journalistique, l’envoyé spécial de votre blog préféré s’est donc rendu dans la plus grande zone mixte virtuelle du monde, Twitter, à l’occasion de Paris-Nice, la première course de la saison dans l’Hexagone. Objectif : vivre la Course au soleil de l’intérieur, et mesurer l’écart entre les propos d’Armstrong et la réalité. Au grand bonheur de son trésorier grippe-sou, qui continue de lui refuser toute dépense supérieure à 10 euros…


Dimanche 7 mars
Premiers pas dans le peloton et première surpris
e : les cyclistes engagés sur la course sont présents en nombre sur Twitter. Les têtes d’affiche sont là (Contador, Leipheimer, F. Schleck…), mais on trouve aussi des outsiders/seconds couteaux comme Van de Velde, Pereiro ou encore Gerrans. Ca promet. Bon, en ce jour de prologue, les coureurs parlent surtout météo. Leipheimer se plaint du froid et du vent, quand Schleck espère une montée de mercure au fil de la semaine… Pour les infos exclusives, il faudra repasser. Sur la route, le héros du jour s’appelle Lars Boom. Un Néerlandais à l’anglais très approximatif, adepte de la coupe de cheveux chriswaddlenienne, et qui dispose de son site perso, en lien sur son profil Twitter. Où l’on peut voir le garçon lever les bras au ciel en maillot blanc, en maillot orange, en maillot rouge, en maillot… Bref, on a compris. Pour sa première étape sur un Paris-Nice, Boom en décroche d’ailleurs quatre de plus : le jaune, le vert, le blanc, et le blanc à pois rouge. La totale. L’occasion pour lui de faire une nouvelle photo. Manque de chance : vainqueur du prologue, cette fois, il n’aura pas eu l’opportunité de lever les bras.

 

larsboom.jpg

Lundi 8 mars
Sans surprise, l’étape 1 de ce Paris-Nice s’achève sur un sprint. Et à ce petit jeu de vitesse, le meilleur se nomme aujourd’hui Greg Henderson. Un Néozélandais membre de l’irritante armada Sky. Un petit tweet de réaction, M. Henderson ? "Stressful day here at P-N. Made final selection and won sprint. Headwind in way big gear made it feel like slow motion. Plus tired legs." Oui, ou un télégramme, c’est bien aussi… Outre sa tendance à dévoiler ses émotions sans retenue, on apprend sur Twitter que le sprinteur est un ancien camarade d’école du rugbyman toulousain Byron Kelleher. Ça, c'est de l'info. Toujours leader du classement général, Lars Boom continue de son côté ses exos d’anglais. Perle du jour : "I'm a life after a crazy day :)".

 

henderson.jpg

Mardi 9 mars
Cocorico ! Pour la deuxième arrivée au sprint sur Paris-Nice, c’est le Français William Bonnet qui franchit la ligne le premier. Reste à trouver son profil sur Twitter… Seulement voilà, visiblement, Bonnet n’aime
pas plus que cela gazouiller. Pire, ce qui n’était jusque là qu’un vague pressentiment se confirme : sur le réseau, le cycliste français se fait aussi rare que sur les podiums des grands tours. Même le petit Frenchie du Team RadioShack, Geoffray Lequatre, pourtant collègue du roi Lance, continue de bouder le petit oiseau bleu. Dommage, car en ce mardi gris, on s'ennuie sévère: les coureurs ont décidé de remettre la météo sur le tapis. L’Italien Chicchi y va d’un "molto molto freddo", l’Australien Gerrans d’un "very cold and very windy day", ironisant au passage sur le surnom de "Course au soleil" habituellement collé à Paris-Nice. Celui qui passe le reste de l’année entre Melbourne et Monaco – c’est ce qu’indique sa page Twitter aurait-il du mal avec la froidure de notre bon vieux Limousin ?

Mercredi 10 mars

Nouvelle journée glaciale sur Paris-Nice. Alberto Contador, comme depuis le début de la semaine, a décidé d’endormir ses 15 000 followers. A moins que ce ne soit son frère, son agent ou son chef de presse, nous dirait Lance. Toujours est-il qu’avec ses tweets aussi creux qu’emplis de bonne humeur, il réussirait presque à nous faire aimer le style très provoc’ de son ennemi américain. Ce matin, la timeline de l’Espagnol affiche un insipide "Good Morning all, white day. Paris-Niza!!!!", suivi d’une photo de cars sur un parking. Merci Alberto de nous faire partager ton quotidien. Mais revenons à la course. Réduite de quelque 50 kilomètres, pour cause de routes impraticables, l’étape revient au prodige slovaque Peter Sagan - aux abonnés absents sur Twitter malheureusement. Au classement général, le vétéran Jens Voigt dépossède le jeune Lars Boom. Qui lâche dans la soirée ce message tragicomique : "Lost the leader jearsey (sic) today and my apple is broken in to a thousand pieces:(" Le coureur de la Rabobank semblerait presque plus attristé par la perte de son iPhone que par celle de son maillot jaune. Pour se consoler, Lars pourra toujours se féliciter du grand « boom » de sa popularité. En trois jours, le Néerlandais aura gagné 700 followers ! Une progression exponentielle tout aussi impressionnante que l’anonymat quasi-total dans lequel évolue l’Allemand Simon Geschke, suivi par 194 personnes. C’est pourtant lui, le 113e du dernier Tour de France, qui dégaine la blagounette de la journée : "http://twitpic.com/17ow0h - No soleil today, only neige". Au moins un qui essaie d’égayer la zone mixte… Simon, on se voit demain, même endroit, même heure ? Il reste quatre jours de course et Alberto commence vraiment à devenir lourd...

 

simongeschke.jpg

Nicola Basilboli

14:07 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cyclisme, paris-nice, contador, lars boom Partager cet article avec:

Partager cet article sur Facebook  Ajouter dans Technorati  Ajouter dans Delicious  Partagez sur MySpace  Voter pour cet article dans Wikio  Partager sur StumbleUpon  Partager avec Digg  Partager sur Fuzz   partager sur Diigo    Partager via Tiny URL

A la une:

 //Pourquoi on préférait Trezeguet   //L'année 2014 de la lose en sept défaites magnifiques   //Quiz vidéo: Connaissez-vous votre Ronaldinho sur le bout des doigts?   //Quiz: Ibrahimovic, Eto'o ou un dictateur?   //Lettres de supporters de L1 à Carlos Slim   //Lucas, Pauleta, Ronaldinho... Elisez le plus beau presque-but du foot français   //Ballon d’Or 2013: Le jour où le ciel tomba sur Franck Ribéry   //L'année de la lose en sept défaites   //Aidons Jean-Michel Aulas à faire craquer Bafé Gomis   //Petit manuel de #reconversionvraie à l'intention de David Beckham 

Commentaires

Si on compare cet article à la situation d'aujourd'hui, rien n'a changé !

Écrit par : Orange | 10/07/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu