Avertir le modérateur

« Mondial 2010: Les Africains resteront encore à quai | Page d'accueil | Revivez Ecosse-France avec Chabal »

05/02/2010

C'était il y a un siècle: l'entrée du XV de France dans le Tournoi des Cinq Nations

"Vous les Français, vous êtes de gentils garçons mais..."

(William Bancroft, arrière du XV du pays de Galles, le 1er janvier 1910)

1er janvier 1910, Swansea, ville côtière du pays de Galles, paradis de la houille : les gaillards représentants de la Principauté galloise voient débarquer sur leurs terres une bande de freluquets fraîchement entrés dans la cour des grands. "Welcome, little frogs !" : Le XV de France, quatre ans d'âge, huit défaites en huit rencontres, 35 points de moyenne encaissés par match, réalise son entrée dans le tout nouveau Tournoi des 5 Nations... sur la pointe des pieds.


 

Une entrée sportivement très fébrile et logistiquement très, très fragile. Pour venir, l'odyssée Paris-Swansea a viré au very bad trip : un joueur consigné à la caserne militaire et forfait, un membre de la sélection en retard. Un autre, vendeur de tableaux dans la capitale, est dépêché en catastrophe comme remplaçant de luxe... Tant pis pour Madame et son repas du Nouvel An. Neuf Parisiens, trois Bordelais, un Toulousain et deux Lyonnais : le compte semblait enfin bon. Arrivés à bon port, encore patatras : le pré, où plutôt le bourbier de Swansea, ne pouvait guère convenir aux Français, chaussés... sans crampons. Inévitablement, et malgré une première période encourageante (21-14), le XV de France s'inclina 49-14, dix essais dans l'escarcelle, devant une petite foule de 4 000 spectateurs. Totalement dépassé collectivement et techniquement par une équipe rompue aux joutes du Tournoi depuis sa création en 1883. Heureusement pour les Tricolores, les Gallois, en gentlemen britanniques, n'ont pas hésité à interrompre à plusieurs reprises la rencontre afin d'expliquer à leurs hôtes... les règles élémentaires du sport ovale. Le tout sous le regard complice de M. Williams, l'arbitre... gallois de la partie.

La prophétie finalement démentie

Au coup de sifflet final, l'arrière gallois Bancroft livra d'ailleurs un message d'encouragement rentré dans la postérité. Discours particulier pour visiteurs particuliers : « Vous les Français, vous êtes de gentils garçons. Vous pourrez peut-être battre chez eux les Anglais, les Irlandais et les Ecossais, mais vous ne triompherez chez nous que le jour où il n'y aura plus de charbon en Galles du Nord... » Inutile de le préciser, mais à l'époque, les réserves n'avaient pas atteint leurs limites, loin de là.

Quelques jours plus tard, l'arrogance des Ecossais frisa, elle, le mépris. Ils n'alignèrent pas leur meilleure équipe et cette rencontre (remportée 27-0), pourtant officielle, ne compta même pas comme une sélection à leurs yeux. Ces satanés Français : indignes de notre grandeur, sorry...

Face aux Anglais (3-11) et aux Irlandais (3-8), les Français ne parvinrent pas à échapper à la cuillère de bois mais ils affichèrent de nets progrès. Et dès l'ouverture de l'édition 1911, ils apportèrent une cinglante réponse aux Scottish en décrochant leur première victoire dans la compétition, au terme d'un duel épique (16-15) à Colombes. Et un premier raffut à la suprématie britannique, un !

Pour démentir la prophétie du fameux orateur Bancroft, le XV tricolore dut attendre 1948 et un succès 11-3 à... wait for it... Swansea ! La légende veut même que le feu numéro 15 du pays de Galles se soit retourné dans sa tombe le 5 avril 1998, lors d'une magistrale raclée (51-0) infligée par « les gentils garçons » venus de France.

(Marque de l'époque : 1 essai = 3 points, 1 transformation = 2 points, 1 pénalité = 3 points, 1 drop = 4 points)
Source : Tournoi : légendes d'un centenaire (édition Midi Olympique)

Vincent Bissonnet

00:29 Publié dans RRRRRRRRRRRRugby | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : rugby, tournoi des cinq nations, france, pays de galles Partager cet article avec:

Partager cet article sur Facebook  Ajouter dans Technorati  Ajouter dans Delicious  Partagez sur MySpace  Voter pour cet article dans Wikio  Partager sur StumbleUpon  Partager avec Digg  Partager sur Fuzz   partager sur Diigo    Partager via Tiny URL

A la une:

 //Pourquoi on préférait Trezeguet   //L'année 2014 de la lose en sept défaites magnifiques   //Quiz vidéo: Connaissez-vous votre Ronaldinho sur le bout des doigts?   //Quiz: Ibrahimovic, Eto'o ou un dictateur?   //Lettres de supporters de L1 à Carlos Slim   //Lucas, Pauleta, Ronaldinho... Elisez le plus beau presque-but du foot français   //Ballon d’Or 2013: Le jour où le ciel tomba sur Franck Ribéry   //L'année de la lose en sept défaites   //Aidons Jean-Michel Aulas à faire craquer Bafé Gomis   //Petit manuel de #reconversionvraie à l'intention de David Beckham 

Commentaires

Je tiens a vous signaler qu'avec Opera le logo du blog à des alertes au trojan. aimablement, Julio

Écrit par : sentimancho | 20/09/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu